Opérations maritimes

Les opérations maritimes

Les quatorze navires de la Marine accomplissent leurs missions devant la côte belge mais également à l'étranger.

Dans les eaux territoriales belges, il est question de :

  • Sauver ou aider les personnes ou navires en détresse
  • Détecter la pollution
  • Contrôler la pêche
  • Fournir un appui à la police et aux douanes
  • Détruire les explosifs en mer
  • Contribuer à la formation des officiers de la Marine marchande
  • Contrôler les eaux territoriales belges.

Nos navires participent régulièrement à des opérations ou exercices de l'OTAN, des Nations Unies ou de l'UE. Pensez à la lutte contre les mines en mer Baltique ou à la chasse aux pirates dans la Corne de l'Afrique.

En 2020, les opérations maritimes majeures se déclineront via les déploiements suivants :

  • Un navire chasseur de mines affecté au SNMCMG1 pendant six mois et demi comprenant quelque 45 personnes embarquées et la participation à la structure d'état-major concernée avec un officier pendant cinq mois. Cela, dans le cadre de la détection et de la destruction d'engins explosifs en mer Baltique et en mer du Nord, héritage des conflits européens du passé.
  • Une frégate affectée au SNMG1 pendant deux mois avec environ 175 membres d'équipage dans le cadre de la présence dissuasive de l'OTAN et pendant quatre mois pour l'accompagnement du porte-avions français Charles de Gaulle en appui bilatéral à un partenaire européen (France). Pendant ces deux engagements, l'accent sera mis sur l'entraînement aux high-end warfare skills.

Standing NATO Mine Counter-Measures Group 1 - SNMCMG1

Chaque année, un navire belge de la Marine prend part à des opérations du Standing NATO Mine Counter-Measures Group 1 (SNMCMG1). La flotte d'intervention des dragueurs et chasseurs de mines a pour tâche prioritaire de les déceler et de les rendre inoffensives. Jusqu'à mi-avril 2020, le chef d'état-major du SNMCMG1 est un officier belge.

Le SNMCMG1 a été fondé en 1973 afin de libérer les voies d'accès des ports de commerce les plus importants en cas d'éventuels conflits. Au fil du temps, ses missions se sont axées davantage sur la chasse aux mines mais le SNMCMG1 peut fournir une aide dans la lutte contre la piraterie, les opérations de sauvetage ou encore l'évacuation des équipages.

Les navires du SNMCMG1 exécutent surtout leurs missions dans les mers de l'Europe du Nord mais peuvent, en principe, œuvrer dans le monde entier.

Standing NATO Maritime Group 1 - SNMG1

Le Standing NATO Maritime Group 1 (SNMG1) est une escadre maritime qui se compose de quatre à six frégates et chasseurs torpilleurs ainsi que d'un navire de commandement.

L'escadre appartient à l'Immediate Reaction Forces maritime de l'OTAN. Les marines canadienne, néerlandaise, allemande et américaine fournissent un navire en permanence. Les marines belge, italienne, danoise, norvégienne, polonaise, portugaise et espagnole complètent l'escadre chaque fois pour six mois.

L'opération Sea Guardian occupe une place prépondérante au sein des activités du SNMG1. L'escadre patrouille dans la Méditerranée afin de contrer le trafic d'armes et garantir la sécurité générale.

Les navires prennent, en outre, part à des exercices et opérations dans les eaux européennes ainsi que dans l'océan Atlantique. Le groupe évalue sans cesse les procédures tactiques et l'efficacité de l'OTAN.

Depuis la création du SNMG1 en 1967, plus de 660 navires et quelque 150.000 membres du personnel en ont fait partie. Le groupe parcourt chaque année environ 50.000 milles marins soit plus de deux fois le tour de la Terre.

articles récents

Le Crocus détruit deux bombes aériennes

Le chasseur de mines Crocus a détruit deux bombes d'avion devant le port de Rotterdam. Ce fut une expérience inoubliable pour tous les élèves de l’École Nautique qui étaient à son bord dans le cadre de leur campagne de printemps.

Maladies infectieuses à bord des navires

Pendant cette pandémie du Covid-19, effectuer toutes les tâches en toute sécurité est également prioritaire pour la Défense. Après une période d’entraînement intensif, les navires de la Marine sont presque immédiatement disponibles pour assurer n'importe quelle mission, partout dans le monde. Ce sont, pour ainsi dire, de petites collectivités. En raison de leur structure unique et de leur division en départements avec chacun ses tâches spécifiques, ils peuvent opérer indépendamment en mer pendant de plus longues périodes.

Le Bellis rentre d’une campagne particulière

Le vendredi 17 avril à 8h15, le chasseur de mines M916 Bellis est rentré à la base navale de Zeebruges. Il avait participé pendant deux mois à une mission du Standing NATO Mine Countermeasures Group 1.

Business as (un)usual : les opérations de la Défense

Le coronavirus domine actuellement l'actualité mondiale. Le mode de vie habituel a été fortement ébranlé, ce qui aura des conséquences sur le long terme. La Défense s'adapte également à la situation actuelle, ce qui ne signifie pas que ses missions soient compromises.

La Défense honore ses missions sur tous les fronts

En ces temps de crise sanitaire mondiale, la Défense poursuit ses missions. Aux opérations extérieures et à celles en cours sur le territoire s'ajoute le soutien à la nation durant la crise du Covid-19.